L’hiver est arrivé à St Pierre !

Les flocons tombent drus certains jours, tout de suite balayés par le vent. Les températures aussi ont chuté pour flotter aux alentours de zéro degré. Un manteau blanc enveloppe un instant l’île, puis disparaît dans un enchantement. Pourtant, les enfants rient, couchés dans la fine couche duveteuse, tentant quelques batailles avec de rares munitions. Chaque averse de neige est une fête, chaque plaque de glace, une patinoire éphémère.

Pour bien annoncer l’hiver, les festivités de Noël ont commencé tôt, avec leur cortège d’animations, de marchés, de feux d’artifice et de vin chaud. Ici, on ne plaisante pas avec cette fête. Les maisons sont toutes enguirlandées, les rues se parent de lumières, la musique résonne dès lors que la porte d’un commerce s’entrebaille.

Le bon père se balade en tous lieux, la barbe immaculée et les petites lunettes au bout du nez. On le croise à la patinoire, au judo, au travail. Il distribue à tour de bras, chocolats et bonbons de sa hotte sans fond. Les enfants sont ravis et Tristan se demande bien comment il va rallier la métropole à temps pour les autres enfants…

Après la confusion de l’arrivée, la vie prend son rythme sur le bateau comme à terre. Les allées venues sont bien organisées entre l’école, le boulot, les travaux du bateau. La routine s’installe, entrecoupée de découvertes. Bien que l’île soit toute petite, il y a beaucoup à faire, à voir et à rencontrer. Et ces autres îles, Miquelon et Langlade, à portée d’yeux, dont tout le monde nous chante les charmes mystérieux.

Guillaume nous construit un tambour, à la mode d’ici. Ce sas d’entrée temporaire nous isole du froid et permet de ranger manteaux, écharpes et bonnets. Des étagères accueillent les chaussures et un compartiment fait office de frigo. Notre confort à bord en est grandement amélioré. Plus de vestes mouillées, dégoulinant sur le plancher. Plus de bottes empilées, juste sous notre nez.

Les belles rencontres, les visites et les activités font assez oublier le prix des paniers à la sortie du supermarché, ou la lenteur du courrier. Nous expérimentons cette vie îlienne que la proximité du Canada ne parvient pas à effacer. St Pierre n’est qu’un petit caillou, après tout. C’est une expérience étonnante qui vaut bien une escale hivernale et plus si affinités.

2 réflexions sur “L’hiver est arrivé à St Pierre !”

  1. Bonne année à tout l’équipage !

    ça fait longtemps que je n’avais pas pris de vos nouvelles. Je découvre vos nouveaux canaux de communication, mais il semble que pas mal de choses ne fonctionnent pas.
    J’espère que vous allez tous bien.

    Bons vents en 2024 !
    Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut